fbpx

Photographie

  • Erwin Olaf : l’exposition “2020 and before…” prolongée jusqu’en février
    |
    L’exposition 2020 and before - A journey in Black and White, du photographe Erwin Olaf est prolongée jusqu’au 13 février 2021. Intime, subversif et précis, la galerie Rabouan Moussion offre ce moment pour redécouvrir l’artiste néerlandais, des premiers clichés jusqu’aux œuvres actuelles. À la fois étudiée et minimale, la composition des scènes présentées laissent paraître un malaise, celui de la solitude des sujets. La lumière, au cœur de son parti-pris, Erwin Olaf y met un point d’honneur en la traitant singulièrement : manipulation délicate du faisceau et contraste des déclinaisons du noir, c’est une dimension monographique qui s’imprègne de son...
    Lire
  • Stéphane Gizard
    Stéphane Gizard contre la machine : son nouvel opus
    |
    « We removed your post because it doesn’t follow our community guidelines » C’est un troisième ouvrage que nous dévoile le photographe Stéphane Gizard en cette fin du mois de mars, pensé tel un pamphlet imagé contre la censure, celle du nu masculin. Le titre évocateur de l’adage algorithmique d’instagram, l’infatigable « We removed your post because it doesn’t follow our community guideline », fait ici l’objet de sa controverse. Des perspectives Orweliennes jusqu’à la fascination du vivant, comment l’artiste traduit-il ses volontés en échappant aux contraintes sociales dominantes ? Atteinte aux bonnes mœurs  On la pensait tomber en désuétude, elle semble pourtant...
    Lire
  • Nathan Gombert nu photographié par Julien Stull
    Cachez ce sexe que je ne saurais voir
    |
    Édit : Initialement publié dans le Numéro IX du TTT Magazine, cet article est encore plus d'actualité pour une triple raison. La première, le photographe Stéphane Gizard vient de publier son dernier ouvrage, We removed your post because it doesn't follow ours Community guidelines, où par cette phrase d'un célèbre réseau social, il dénonce les dictats d'une pudeur controlée. La seconde, c'est le danseur Nathan Gombert qui apparaissait sur l'affiche du Festival de Hyères, reporté comme de nombreux événements. Enfin, la troisième raison, confinement oblige, le passage sur l'envoi de nude à sa / son partenaire du moment ou demain prend encore plus de sens dans cette...
    Lire
  • Hervé Guibert photographie
    Un amour photographique par Hans Georg Berger
    |
    Sorti en novembre dernier, les éditions Le Quai et Michel de Maule co-présentent un journal intime d'Hervé Guibert illustré par des photographies inédites de Hans Georg Berger. L’historien de l’art, écrivain et curateur d’art contemporain Boris von Brauchitsch s’est chargé de commenter les treize années passionnelles entre ces deux hommes, jusqu’à la disparition d'Hervé Guibert en 1991. Figé par un objectif sensible, l’ouvrage se regarde comme des captures intimes par un œil amoureux. Et ce sont cent quarante-cinq clichés inédits du jeune français que l’on retrouve dans Un amour photographique. Hervé Guibert est correspondant pour Le Monde, lorsqu’à vingt-deux ans...
    Lire
  • Luigi Ghirri ou la vie en photo couleur
    |
    Rendons-nous aujourd’hui au Musée du Jeu de Paume, dans le jardin des Tuileries, pour y visiter l’exposition consacrée au photographe italien Luigi Ghirri et intitulée « Cartes et Territoires ». Jusqu’au 2 juin prochain, celle-ci nous replonge avec bonheur et nostalgie dans l’Italie des années 1970, avec des couleurs et des paysages dont nous nous lasserons jamais. Quand la vie ordinaire de l’Europe des seventies devient œuvre d’art, Art photographique et Art de vivre. Une nouvelle Dolce Vita en quelque sorte. Quel dépaysement lorsque l’on pénètre au Jeu de Paume ! Sous ce ciel de mars aussi gris que les pavés de...
    Lire