fbpx

Louboutin, la pantoufle de vair… Au masculin !

L’hiver et son vent glacial, nous a rappelé un peu plus chaque jour que l’été et sa chaleur enivrante étaient bien loin ; mais en ces temps frileux, il n’est pas meilleure thérapie que de penser aux douces soirées de juillet où l’on sirote du muscat en faisant une partie de belote ou en lisant le tortueux Baudelaire, pour uniques priorités de l’instant. En attendant les beaux jours, se réchauffer les yeux et le cœur n’est pas interdit. Que diriez-vous de découvrir la nouvelle collection homme de Christian Louboutin pour l’été 2018 à travers un voyage au cœur de l’atelier de fabrication des souliers masculins, près de Naples et de sa dolce vita ? Un conte de fées pour tout amoureux transit des chaussures.  

Christian Louboutin, créateur de la marque parisienne éponyme, voue un amour inconsidéré pour les chaussures, qu’elles soient pour femme ou pour homme. Si le chausseur à la semelle rouge a depuis longtemps conquis Madame, Monsieur se fait plus discret mais n’en reste pas moins enthousiaste, et pour cause. Sur la centaine de boutiques Louboutin réparties dans le monde, plusieurs sont consacrées spécialement pour ces messieurs (enfin les rôles s’inversent).

On connaît l’homme du XXIe siècle, mobile, ouvert et toujours enclin à cultiver son style. Fini le temps où les chaussures devaient être juste pratiques et confortables. Dorénavant les souliers masculins se doivent d’être autant utiles et commodes qu’élégants et recherchés. Au fil des saisons, Christian Louboutin en a fait une vocation en mettant à profit sa signature visionnaire et sa technique incomparable pour proposer des modèles dotés d’une créativité exacerbée.

L’héritage culturel, des baskets de ville et de l’élégant négligé, qui dicte la création des chaussures pour homme reste très présent dans notre société autant dans la mode que dans les pensées. Pour autant, le créateur parisien ne perçoit pas la tradition comme une contrainte, mais au contraire comme sa clef de voûte, sur laquelle viennent s’ajouter des constructions, des matériaux nobles, des ornements, aux techniques de fabrication ancestrales qui n’ont de cesse de se réinventer.

Cette création sans limite ne connaîtrait sans doute pas le succès qu’on lui connaît, sans la maîtrise, le dévouement et la passion d’artisans installés dans cette petite usine familiale, en plein cœur de la région sartoriale italienne. Si la Lombardie sauvegarde son statut de berceau du savoir-faire à l’italienne, certains maîtres du haut de gamme se concentrent également au centre de la fameuse Botte. Cet épicentre de la chaussure pour la collection homme Louboutin est considéré comme l’un des plus polyvalents et qualifiés dans le monde de la mode et du luxe.

Les souliers masculins sont façonnés de toute pièce dans la plus pure tradition de la cordonnerie italienne, avec son cuir cousu-main. La technique de ces femmes et de ces hommes a été acquise et perfectionnée durant des décennies ; leur offrant le geste, la précision et l’exigence requise pour transformer de simples patrons en de véritables bijoux pour pieds. D’incontestables doigts de fées qui bénéficient d’un héritage de connaissances aussi fort en signification qu’en efficacité.

Oubliez un instant la grisaille et le temps morne, imaginez la chaleur du soleil taper sur vos épaules dénudées, ouvrez les yeux. Vous êtes à Naples, entouré de ses grandes bâtisses atypiques, plus pastel les unes que les autres. Vous sirotez un Limoncello en vous dirigeant vers le port rempli de petits bateaux de pêcheurs aux couleurs vives. Il est temps de remonter sur votre Vespa, direction l’atelier Louboutin, situé à l’extérieur de Naples. La côte en ces beaux jours d’août paraît encore plus grandiose. L’acidité du citron dans votre bouche vous donne une sensation de fraicheur, peu négligeable. 16h47, vous êtes arrivé à destination. Poussez la porte.

L’usine, plutôt petite, concentre peu d’artisans mais faisant partis des meilleurs dans leur domaine. Les différents pots de teintures, de colle ou encore de vernis s’amoncellent un peu partout dans la manufacture. Les étagères sont remplies des fameuses semelles rouges et de bandes de cuir soigneusement rangées pour ne pas les abîmer. Les machines rythment la cadence à l’aide de petits tic tic tic. Les mains des façonniers s’activent, donnant l’illusion d’un ballet rondement préparé. Chacun a un rôle défini et le maîtrise avec une précision déconcertante.

Dans la conception d’une paire de Louboutin pour homme, le choix des matières premières et la réalisation d’un prototype sont sans aucun doute indispensables au bon déroulement de la fabrication. Le cuir est méticuleusement découpé dans les dimensions du modèle du soulier. Par exemple, pour les cuirs exotiques, une attention particulière est portée à la similitude du dessin de la peau, afin que les deux chaussures de la paire soient au maximum symétriques. Ensuite, une sorte de pâte, composée de liège et de colle, est déposée sous la semelle, offrant un confort étudié. La semelle rouge externe est alors ajoutée, conçue d’après la technique artisanale du Blake Stitching.  La semelle intérieure est directement cousue avec celle de l’extérieur permettant au pied de se déplacer naturellement avec la chaussure. Ainsi Monsieur gagne en commodité et en solidité face à l’usure. Le cuir brut de la semelle est enfin peint à la main avec la plus extrême précision ; du vernis recouvre la semelle, de la pointe au talon. Cela apporte à la chaussure un gain de protection supplémentaire, en même temps qu’un aspect d’autant plus esthétique ! Viennent ensuite les étapes de la coloration du cuir, et la mise en place des lacets, selon les modèles. Les chaussures seront ensuite rangées dans leur écrin, et envoyées dans les différents points de vente.

Tout ce processus de production a contribué à la sortie de la collection de l’été 2018. Les classiques Louboutin homme sont repensés dans des tons autant classiques ; noirs, camel, rouge, que des nuances acidulées. Le cuir est présent sous toutes ses formes : brut, patiné, verni, daim, suède. Les cuirs et les suèdes de la plus haute qualité sont confectionnés à la main et peuvent être retravaillés par des jeux de mains de 20 à 50 fois par jour. Les ornements se veulent discrets sans le vouloir, avec des détails spécifiques à la marque comme les clous, les petites perles, les pompons, les imprimés graphiques. Le tout dans une idée du luxe à la française.

Une collection pleine de vie où même un modèle déjà plus qu’apprécié, tel que le Dandelion, connaît une nouvelle facette avec des perforations sur le cuir. De nouvelles silhouettes apparaissent au sein de la grande famille Louboutin. La Charli Me, est une chaussure de ville en daim surpiqué avec une semelle épaisse en caoutchouc et un liserai au rouge emblématique qui vient ourler la paire. L’Hubertus s’invite également dans la ronde, en tant que soulier urbain au cuir simple et la même semelle façon ranger. Les baskets se divisent entre les basses et les hautes. Les sneakers basses ont des teintes unies agrémentées de clous. Tandis que les hautes sont travaillées avec des imprimés et des couleurs plus audacieuses, des petites perles, des étoiles.

Ces Louboutin homme, qui ont demandées toute l’attention du monde, marquent l’envie de renaissance de cette nouvelle collection SS2018. Ouvrez les yeux, le temps estival n’est pas encore pour tout de suite. En attendant, vous pouvez toujours réaliser votre rêve, telle une Cendrillon au masculin, en vous offrant une paire de cette nouvelle collection Louboutin. Elle vous réchauffera le cœur et l’esprit, autant que le soleil italien pourra tiédir vos épaules, lorsque vous vous promènerez le long de la côte.

Ecire un commentaire