fbpx

Ann Demeulemeester · SS18

Le 23 juin dernier, c’était au tour de Sébastien Meunier, directeur artistique de la Maison Ann Demeulemeester, de dévoiler au palais de Tokyo sa version de l’homme Printemps-Été 2018. Harmonie poétique entre ombre et lumière, la collection nous transporte dans un univers paisible et romantique.

Paris. 23 juin. 12h. Les 44 silhouettes de la collection SS18 allient les styles baroque et contemporain à l’image des rythmiques sur lesquelles se sont succédés les mannequins, qui pour le coup, n’ont vraiment pas été choisies au hasard : un mix entre Metamorphosis 4 de Murcof – repris de Philip Glass sur des sonorités plus électro – et The Pure and The Damned du musicien expérimental Oneohtrix Point Never en featuring avec l’icône rock Iggy Pop.

La collection fait référence au travail du photographe Robert Mapplethorpe, notamment par l’introduction de paires de bottes sanglées, de manteaux en cuir et de shorts noirs. Au cou, on remarque de belles roses brodées, coup de force romantique. Chemises ouvertes et matières souples, on retrouve également les grandes longueurs caractéristiques de la Maison, pour un rendu fluide et flottant.

Une belle performance rêveuse et passionnée pour un homme Ann Demeulemeester SS18 sensuel, révélation de la beauté masculine.

Ecire un commentaire