fbpx

Reiner Heidorn et le rêve du microscopique

Du 2 mai au 15 juin 2019, l’artiste allemand Reiner Heidorn investit pour la première fois une galerie parisienne, dans une exposition intitulée “Le rêve du microscopique”.

Dans les 200m2 de la Vanities Gallery, une galerie niché du XIème arrondissement,  s’est installé le peintre Reiner Heidorn pour un mois et demi. Le munichois né en 1964 qualifié par les critiques d’art de “néo-expressionniste”, donne à voir une douzaine d’huile sur toile,  mises en valeur par l’œil averti des curateurs Thierry Tessier et Victoria Zhong.
L’artiste qualifie cette opportunité d’ouverture au marché français, « d’échange culturel ». Une occasion de défendre en France une esthétique radicale qui mêle nature, esprits fantomatiques, délire et espérance.

Portrait de Reiner Heindorn

Projections pour projection

Les œuvres se dévoilent comme des songes, le jaillissement intime de l’artiste flirte délicatement entre l’inquiétude et les éclats projetés d’un Idéal. Deux mondes qui s’entrechoquent, deux visions qui se connectent et se rejettent sur la toile, pour finalement faire cohabiter un étonnant mélange d’abstraction et d’expressionnisme. Des références évidentes à Hans Hartung, on retrouve en filigrane les figures torturées d’un Georg Baselitz, par exemple. Profondément allemand.

Un onirisme duquel émerge d’inquiétantes étendues vertes et des paysages brouillés. Une histoire – car les toiles sont profondément narratives – où les figures se décharnent à vue d’œil, où une petite fille se dissout dans un hurlement sourd; c’est le conte petit chaperon rouge qui se rejoue et se disloque dans une terreur froide… Mais un onirisme contrebalancé par l’apaisement d’une lumière bioluminescente : des bleus électriques et des touches blanches qui forment de magnifiques constellations.

Du 2 mai au 15 juin 2019, l’artiste allemand Reiner Heidorn investit la Vanities Gallery Paris
Du 2 mai au 15 juin 2019, l’artiste allemand Reiner Heidorn investit la Vanities Gallery Paris
Du 2 mai au 15 juin 2019, l’artiste allemand Reiner Heidorn investit la Vanities Gallery Paris

Après avoir esquissé des êtres, Heiner Reidorn projette la matière directement sur le support, laissant de petites tâches de peinture s’écraser et s’épandre sur la toile. Des milliers de points qui désagrègent les formes et voilent les ensembles, comme dans un rêve. Le pointillisme inversé, qui fait disparaître au lieu de faire apparaître.
L’idée, c’est de « dissoudre toutes les entités » présentes sur la toile, d’éloigner le rationnel, et tout doucement, lever le voile de la vérité du bout des doigts, pour commencer à penser. Évidemment, une métaphore qui dénonce les mutations climatiques, mais plus profondément, une aventure esthétique qui laisse entrevoir les âmes, peut-être celle de Gaïa. L’insécurité mène à la beauté.

Vanities Gallery
16 Rue Popincourt, 75011 Paris
Du mardi au samedi de 11h00 à 19h00

Écrire un commentaire