Featured Video Play Icon
Mode

Gucci, la campagne prefall 2017 sur les dancefloors

Exubérante, délicieusement rétro, la dernière campagne prefall 2017 de Gucci est un bonbon acidulé débordant d’énergie – bien enveloppé dans un écrin de cuir, paillettes, satins et fourrure, cela va de soi. Let’s Dance.

Shootée par Glen luchford, la campagne met en avant un joie de vivre fantasque aux accents dandy et sixties très marqués, sous la direction d’Alessandro Michele, à la tête de la maison, et Christopher Simmonds, partenaire artistique de Michele depuis ses débuts pour Gucci. Déjà au cœur des collections, l’irrévérence et la contre-culture sont célébrées dans chaque image. Pour influence citées par la marque, l’exposition de la Photographers’ Gallery de Londres « Made You Look », sur la masculinité noire et le dandysme ainsi que le travail de Malick Sidibé. Le photographe malien est connu pour ses clichés de la vie nocturne de la jeunesse de Bamako : des images en noir et blanc transpirant de spontanéité, saturées en motifs et sourires, aux accents transgressifs et hédonistes dans lesquelles on retrouve évidemment certaines inspirations Gucci-ennes.

Dans la vidéo, des danseurs en bombers, robes ou pattes d’eph’ bigarrés et paillettes – irrésistiblement signés Michele –, se déhanchent au son du titre The Night de Frankie Valls and the Four Season. Un titre qui fleure bon les années soixante et le vent de libération et de spontanéité qui a porté les générations de l’époque, notamment le mouvement de la Northern Soul de l’underground anglais et sa scène éclectique aux danses et beats rapides, inspiré des codes de la Motown.

La campagne Prefall 2017 s’inscrit dans la continuité de l’énergie décalée insufflée par Alessandro Michele dans les collections Gucci depuis 2014. Glen Luchford signe ici une réalisation acidulée et vivifiante à laquelle répondent à la perfection les pièces, arborées par une foule qui l’incarne à la perfection. Fun fact, une foule entièrement constituée de danseurs et mannequins noirs, pied de nez aux castings trop peu diversifiés des campagnes du monde de la mode dénoncés depuis plusieurs saison par la gotha fashion.